Niponika Bulogula

Niponika Bulogula

Kotobalades avec Béni-le-rouge, un petit vélo qui parle avec les êtres inanimés / よろずのものものとblabla(おしゃべり)できる紅色でbéni(祝福された)な自転車ベニとのぶらぶら旅

11 Aug 2022

Post-it : Le paradoxe de l’intolérance au lactose et des étagères laitières du supermarché

On lit et entend souvent dans les médias que les Japonais ne tolèrent pas le lactose. Et pourtant, malgré cette intolérance (乳糖不耐症), les étagères des supermarchés japonais sont remplies de produits laitiers. Comment expliquer ce paradoxe, alors que le corps d’environ 80 % des adultes japonais ne produit pas l’enzyme — la lactase (ラクターゼ) — qui permet la dissociation du lactose en glucose et galactose, et, du même coup, sa digestion ? En fait, la réponse serait toute bête si l’on en croit la vulgarisatrice scientifique Akari AKANE (茜 灯里).

日本人の成人の約80%はラクターゼを産生できませんが、学校給食で牛乳を飲み続けた若い世代は、腸管が乳糖の刺激に慣れたり乳糖分解に役立つ腸内細菌叢ができたりしたことで、上の世代と比べて乳糖不耐の症状が現れないと言われています。(source)

Ce qui donne, en gros :

Environ 80 % des adultes japonais ne peuvent pas produire de lactase, mais on dit que les symptômes de l’intolérance au lactose se manifestent moins chez les jeunes générations que chez les précédentes parce qu’on leur a servi du lait à l’école, avec pour conséquence, notamment, que le tract intestinal s’est habitué (est devenu insensible) à l’irritation provoquée par le lactose et que ces générations ont développé une flore intestinale qui contribue à la décomposition du lactose.

L’article cité ci-dessus aborde aussi la question plus vaste de l’apparition de la tolérance au lactose chez l’humain, pour ceux que le sujet intéresse…



Vous pouvez laisser un commentaire anonyme (ou pas) en cliquant sur « Post » (pas besoin de se connecter avec « Log in »).

Tags